Si les hommes pouvaient parler... Les sept clés de la psychologie masculine par Alon Gratch

Si les hommes pouvaient parler... Les sept clés de la psychologie masculine

Titre de livre: Si les hommes pouvaient parler... Les sept clés de la psychologie masculine

Éditeur: Payot

ISBN: 2228898317

Auteur: Alon Gratch


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Alon Gratch avec Si les hommes pouvaient parler... Les sept clés de la psychologie masculine

L'homme, animal de parole ? Si l'espèce humaine se caractérise par le langage, il ne semble pas que cet attribut soit partagé équitablement entre les deux sexes. On sait les femmes sensibles, bavardes et promptes à la confidence, volontiers hystériques. Mais on connaît encore assez mal ces esprits plus réservés, moins prolixes, souvent taciturnes que sont leurs congénères mâles. Que se cache-t-il derrière le mutisme des hommes ? Quels sont les enjeux de leur fuite devant la prise de parole ? Quelques vérités sont avancées ici, du même nombre que celui des fameux samouraïs qui ont en leur temps incarné cinématographiquement une virilité aujourd'hui bel et bien dépassée. Sept pensées intimes donc qui nous livrent les clefs de la psychologie de l'homme moderne : "Un vrai mec ne pleure pas" ; "Je ne sais pas ce que je ressens" ; "Fatigué d'être le meilleur" ; "On s'occupe pas assez de moi" ; "Je vais te montrer qui est le chef" ; "Je suis vraiment nul" ; "Je veux du sexe, tout de suite".
La psychologie d'Alon Gratch ne pèche pas par excès de finesse mais offre toutefois l'intérêt de proposer de l'homme une image plus complexe et plus fragile que celle qu'on s'en fait ordinairement : image d'une masculinité en lutte secrète contre son pôle opposé, une féminité qu'il est difficile d'admettre. --Emilio Balturi

Livres connexes

L'homme, animal de parole ? Si l'espèce humaine se caractérise par le langage, il ne semble pas que cet attribut soit partagé équitablement entre les deux sexes. On sait les femmes sensibles, bavardes et promptes à la confidence, volontiers hystériques. Mais on connaît encore assez mal ces esprits plus réservés, moins prolixes, souvent taciturnes que sont leurs congénères mâles. Que se cache-t-il derrière le mutisme des hommes ? Quels sont les enjeux de leur fuite devant la prise de parole ? Quelques vérités sont avancées ici, du même nombre que celui des fameux samouraïs qui ont en leur temps incarné cinématographiquement une virilité aujourd'hui bel et bien dépassée. Sept pensées intimes donc qui nous livrent les clefs de la psychologie de l'homme moderne : "Un vrai mec ne pleure pas" ; "Je ne sais pas ce que je ressens" ; "Fatigué d'être le meilleur" ; "On s'occupe pas assez de moi" ; "Je vais te montrer qui est le chef" ; "Je suis vraiment nul" ; "Je veux du sexe, tout de suite".
La psychologie d'Alon Gratch ne pèche pas par excès de finesse mais offre toutefois l'intérêt de proposer de l'homme une image plus complexe et plus fragile que celle qu'on s'en fait ordinairement : image d'une masculinité en lutte secrète contre son pôle opposé, une féminité qu'il est difficile d'admettre. --Emilio BalturiL'homme, animal de parole ? Si l'espèce humaine se caractérise par le langage, il ne semble pas que cet attribut soit partagé équitablement entre les deux sexes. On sait les femmes sensibles, bavardes et promptes à la confidence, volontiers hystériques. Mais on connaît encore assez mal ces esprits plus réservés, moins prolixes, souvent taciturnes que sont leurs congénères mâles. Que se cache-t-il derrière le mutisme des hommes ? Quels sont les enjeux de leur fuite devant la prise de parole ? Quelques vérités sont avancées ici, du même nombre que celui des fameux samouraïs qui ont en leur temps incarné cinématographiquement une virilité aujourd'hui bel et bien dépassée. Sept pensées intimes donc qui nous livrent les clefs de la psychologie de l'homme moderne : "Un vrai mec ne pleure pas" ; "Je ne sais pas ce que je ressens" ; "Fatigué d'être le meilleur" ; "On s'occupe pas assez de moi" ; "Je vais te montrer qui est le chef" ; "Je suis vraiment nul" ; "Je veux du sexe, tout de suite".
La psychologie d'Alon Gratch ne pèche pas par excès de finesse mais offre toutefois l'intérêt de proposer de l'homme une image plus complexe et plus fragile que celle qu'on s'en fait ordinairement : image d'une masculinité en lutte secrète contre son pôle opposé, une féminité qu'il est difficile d'admettre. --Emilio Balturi